17. Reset

Si un Joueur en position défensive heurte les montants ou fait vibrer la table assez fort pour que la capacité de l'adversaire à contrôler la balle, exécuter une passe ou un tir en soit affectée, l'arbitre présent dira « reset » et le temps de possession ainsi que le nombre de fois où la balle a touché les montants seront remis à zéro.
Le Joueur en possession de la balle n'est pas contraint d'arrêter le jeu, donc le Joueur en position défensive ne doit pas relâcher son attention ni regarder l'arbitre lorsque celui-ci intervient.

17.1

Une balle se balançant légèrement sur place ne nécessite pas de « reset », sauf si elle bouge de sa position de départ.
Un « reset » peut être annoncé si la balle est bloquée/contrôlée sous le pied d'un joueur, ou si elle est en mouvement, si l'arbitre estime que la capacité du Joueur à contrôler la balle ou à exécuter une passe ou un tir a été affectée par l'adversaire.

17.2

Si un « reset » est annoncé avant une tentative de passe depuis la barre des 5 et si l'arbitre considère que ce « reset » a causé la perte de la balle ou la non réussite du passage, alors la balle peut être rendue à la barre des 5.
Ceci ne sera pas considéré comme étant une « gêne ».

17.3

Un « reset » n'est pas considéré comme étant une distraction, et le Joueur en possession de la balle peut tirer immédiatement.
L'équipe en position défensive ne doit donc ni se relâcher ni regarder l'arbitre en entendant le mot « reset », mais plutôt demeurer vigilante en défense.

17.4

Un « reset » causé par une barre derrière la barre de possession ne doit pas être considéré comme étant un « reset » mais comme étant une « gêne ».
(Exemple : si on estime que l'attaquant adverse a causé un « reset » alors que l'adversaire a la possession de la balle à la barre des 3.)

17.5

Un « reset » intentionnel causé par l'équipe en possession de la balle dans le but de se faire donner un « reset » par l'arbitre ne doit pas être permis.
L’équipe fautive perdra la possession de la balle, qui sera engagée par l’équipe adverse (cela n’est pas comptabilisé en tant que « reset »).

17.6

Après le premier « reset » donné contre une équipe dans une manche, si cette équipe cause deux « reset » successifs durant le même point, elle se verra sanctionnée par un penalty (voir article 27) pour l’adversaire.
Une fois que le premier « reset » est donné, l’arbitre présent signalera toute infraction suivante par les mots « reset warning » ou simplement « warning » (« avertissement »).
Si une autre infraction donnant lieu à un « reset » est commise sur la même balle après un « reset warning », un penalty (voir article 27) devra être donné.

17.6.1

Si un penalty est donné en raison d’un nombre excessif de « reset », le « reset » suivant ne donnera pas lieu à un penalty.

17.6.2

Les « reset » sont comptabilisés par équipe et non par Joueur.
Ils sont de plus comptabilisés par manche et non par match.

17.7

Si le Joueur en position défensive provoque intentionnellement une gêne, ceci ne sera pas considéré comme un « reset », et une pénalité pour gêne sera aussitôt infligée.